Le grand tétras

Le grand tétras (tretrao urogallus) de la taille d’un dindon se caractérise, chez le mâle, par son plumage brun-noir à reflets verdâtres sur la poitrine, et tacheté de blanc sur les flancs et la queue, longue et arrondie. Le dos et le croupion sont nuancés de gris. Des caroncules rouges entourent les yeux. Une cocarde blanche orne les aisselles. La femelle est uniformément rousse ; seuls les flancs sont marqués de blanc. Les deux sexes sont armés d’un fort bec crochu. Les tarses sont emplumés.

Identification en vol

La taille des oiseaux suffit à les identifier facilement ; leur couleur (noir dominant chez le mâle, roux chez la femelle) est un caractère également évident.

Vie et mœurs

Le grand tétras ou encore grand coq de bruyère, fréquente les forêts de conifères ou mélangées de feuillus des Vosges, du Jura, des Alpes et surtout des Pyrénées ; il a été également réintroduit dans le Parc National des Cévennes. C’est un oiseau davantage forestier que montagnard. Les lisières, les clairières, les vieux peuplements sont indispensables au grand coq, qui recherche avant tout le calme et la discrétion, ainsi que des places de chant, à terre ou dans des arbres, pour la parade nuptiale. Au lever du jour, les mâles paradent, tête haute et queue en éventail, en lançant un cri caractéristique longtemps mis à profit par les chasseurs pour les approcher et les tirer.

Le régime alimentaire est surtout végétarien : bourgeons, aiguilles, baies et fruits, auxquels s’ajoutent insectes et mollusques. Chez cette espèce sédentaire, la femelle pond en mai 5 à 8 œufs à terre, qu’elle couve pendant 27 jours. Les poussins sont nidifuges et volent à 3 semaines. La situation du tétras est préoccupante, et leur chasse n’est autorisée que dans les Pyrénées, et encore pour les seuls coqs maillés (après la première mue, environ 100 jours pour les jeunes de l’année). L’oiseau est très sensible aux activités humaines : exploitation forestière, randonnée à pied ou à ski, motorisation…et à certains prédateurs, la martre notamment. Des hybridations sont observées dans la nature avec le trétas-lyre (coq de tétras-lyre et poule de grand tétras). Les hybrides sont stériles.

Ordre : Gallinacés

Famille : Tétraonidaé

Genre : Tétrao

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply