Le geai des chênes

Le geai des chênes (garrulus glandarius), de la taille d’une tourterelle, est un bel oiseau au plumage rose-brun, dont les couvertures alaires sont ornées de bleu barré de blanc et de noir. La tête porte une moustache noire et une huppe érectile ; la queue est noire et le croupion blanc. Les deux sexes sont semblables. Le geai garrule.

Identification en vol

La queue noire, le croupion blanc, les ailes blanc et noir, dessous clair distingue cet oiseau.

Vie et mœurs

Le geai est un oiseau forestier commun, appréciant particulièrement les peuplements de chênes, où il choisit de préférence les lisières et les clairières. On le trouve parfois en ville et dans les parcs. C’est une espèce à la fois sédentaire et migratrice (populations venant du nord de l’Europe). Le nid est confectionné dans les arbres, les grands buissons, le lierre. Il reçoit de 5 à 7 œufs couvés pendant 18 jours par la femelle. Le séjour des jeunes au nid est de 20 jours. Le régime alimentaire est à base de glands, de faines, de châtaignes de noisettes, de baies et de fruits, de graines, d’insectes, de mollusques, de lézards. L’oiseau consomme également des œufs et des oisillons, c’est pourquoi il peut être déclaré nuisible. Le geai a la particularité d’émettre des cris rauques et discordants à l’approche de l’homme. C’est parfois un auxiliaire du forestier lorsqu’il cache dans le sol le surplus de glands de faines et de semences qu’il a récolté. Voir notre article sur les appeaux de chasse.

Ordre : Passeriformes

Famille : Corvidaé

Genre : Garrulus

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire