Divers conseils pour son chien de chasse

Voici quelques conseils pour vous aidez dans l’éducation de votre petit et futur chasseur

Le nom

Il assure le contact et crée le lien entre votre chien et vous. Plus tard, il précédera toujours certains ordres. Pour le rappel, il permet d’attirer son attention. Un nom court de 2 syllabes est préférable.

La notion de l’interdit

A chaque chose interdite, un « non ! » plus ou moins accentué va lui montrer que vous n’êtes pas content. Progressivement, vous allez introduire en parallèle le contraire de cette notion : « le bien ». Il devra rapidement en prendre conscience en le différenciant du mal.

Faites en sorte que les premières sorties ne se résument pas à une succession d’interdits. Pour le chiot ne rien faire de répréhensible doit se transformer à vos yeux en quelque chose de positif. En promenade, s’il vous regarde ou revient vers vous, alors que vous ne lui avez rien demandé, dites-lui : « c’est bien ! ».

L’essentiel est de gagner sa confiance.

La laisse et le collier

Il n’est pas question à 3 ou 4 mois d’apprendre une suite au pied parfaite. Il s’agit simplement de lui faire accepter le port du collier et de la laisse, pour qu’il les supporte sans la moindre gêne.

La première et sa seule préoccupation consiste à essayer de se soustraire à ce lien. Pour éviter ce genre de désagréments, on habituera le chien assez tôt à la laisse.

Quelques fois tout se passe bien, mais il arrive que le chiot se bloque, se tortille et freine dés que l’on avance. Appelez-le gentiment et marchez tout en continuant à l’inviter à venir vers vous. S’il ne suit pas, traînez-le. Dès qu’il avance ou qu’il ébauche quelques pas, détendez la laisse et appelez-le.

Pour ses premières sorties en laisse, le jeune chien manifeste une certaine nervosité. Quand vous marcherez avec votre chien, changez souvent de direction. Le chien se préoccupera plutôt de savoir quelle direction prendre et oubliera la laisse.

Pour l’habituer à la marche en laisse, il faut éviter que le chien tire dessus. Dans les premiers temps, raccourcissez la laisse de façon à ce que les épaules du chien soient à votre hauteur. Dites-lui souvent : « X, au pied ! » et félicitez le en lui donnant une petite caresse amicale sur la tête.

Une fois que le chien est à votre hauteur, donnez du mou à la laisse. Si elle se tend, tirez sèchement dessus en disant : « Au pied ! ». Une fois le chien revenu à votre niveau, félicitez-le.

La voiture

Comme pour la laisse, ce n’est pas le jour de l’ouverture que l’on fait faire le premier trajet à son chien.

Dites-vous que peu de chiens éprouvent le mal de voiture. Dans la plupart des cas, il s’agit surtout d’appréhension.

Commencez à l’habituer par des trajets courts au début et à allure réduite. Vous pouvez profiter d’une visite chez des amis ou d’une ballade pour emmener le chien. Quand il va réaliser qu’au bout du trajet, il y a une promenade, son appréhension va s’estomper.

Très important : Il ne faut jamais laisser un chien dans une voiture au soleil et vitres fermées. Pensez à prendre à chaque sortie de l’eau et une gamelle.

Pour les coups de chaleur, mouillez abondamment le chien et conduisez-le rapidement chez le vétérinaire le plus proche.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply