Les épillets chez le chien

Les épillets dans l’oreille du chien

La présence est assez facile à déceler. Le chien commence à se plaindre, il penche la tête du côté de l’oreille atteinte; dès que vous la touchez, il se plaint encore davantage. C’est que l’épillet est composé d’une partie centrale sur laquelle s’insèrent les barbules, ce long filament siliceux qui agit comme des ressorts. A chaque mouvement de la tête, l’épillet progresse un peu plus et arrive au tympan. La douleur est alors très vive. Il faut le retirer le plus rapidement possible, car dans le cas contraire, l’irritation permanente du conduit auditif et du tympan provoquera une otite suppurée qui durera des mois. Les épillets sont de natures siliceuses et ne sont donc pas détruits par les enzymes tissulaires. Ce sont naturellement les chiens à poils et à oreilles tombantes qui sont les plus exposés.

Les épillets dans l’œil du chien

On les retrouve le plus souvent cachés dans le repli de la conjonctive mais ils peuvent aussi pénétrer dessous. Dans ce cas, la douleur est encore plus vive. Le chien présente des écoulements abondants, avec formation de pus à la commissure des paupières. La kératite s’installe quand l’épillet est au contact direct de la cornée. Le chien tient les paupières à demi fermées, montre une nette répugnance vis-à-vis de la lumière. Si les soins ne sont pas prodigués rapidement, on assiste à une véritable ulcération de la cornée, avec parfois un éclatement du globe oculaire. Un abcès peut se former dans l’épaisseur de la paupière.

Les épillets dans le nez du chien

Ce sont surtout les chiens de chasse qui en sont victimes car ils ont plus souvent le nez dans les herbes. Les signes apparaissent très brutalement: éternuements avec saignement; la gêne et la douleur sont bien visibles et le chien ne cesse de passer sa patte sur son museau. Il arrive parfois que l’épillet traverse la cavité nasale et soit ensuite dégluti dans le pharynx. Mais ne comptez pas trop sur cette possibilité, elle est très rare. Dans la majorité des cas, l’épillet se plante dans un repli de la muqueuse. Vous n’avez donc d’autres recours que d’aller chez le vétérinaire qui devra faire une anesthésie générale pour localiser puis retirer l’épillet.

Les épillets dans les pattes du chien

Quand on examine les pattes des chiens on remarque à la naissance des phalanges, une petite cavité en forme de cul-de-sac. Lorsque l’épillet se prend dans les poils des doigts, tout naturellement il remonte, la partie piquante pointée vers l’avant, et celle-ci arrive tout droit dans ce petit repli dont elle parvient peu à peu à percer la peau. En quelques jours l’épillet tout entier pénètre sous la peau. A ce premier stade, le chien ne fait que lécher sa patte et la mordiller. Si l’on intervient assez rapidement il sera possible d’enlever seul l’épillet. Sinon, pendant un temps, la douleur va diminuer, la plaie peut même se refermer. En quelques jours cependant, on verra apparaître une poche de pus. Si on n’intervient toujours pas, l’épillet continuera sa course et il remontera tout doucement le long de la patte. A ce moment l’abcès s’est déjà percé plusieurs fois il sera très difficile pour le vétérinaire de localiser le corps étranger.

Pour éviter tous ces désagréments, il suffit juste d’inspecter le chien après chaque ballade ou tous les jours si on habite en présence d’épillet.

Voir également mon article sur les soins de premier secours pour son chien.

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply